Aix la Chapelle
Façade avant de l'hôtel de ville
Hôtel de ville
Théâtre
Elisenbrunnen : La fontaine d'Élise
La « Vitrine archéologique » située dans les jardins de la fontaine d'Elise
La fontaine du marché ornée d'une statue de Charlemagne
La fontaine du cycle de l'argent
La fontaine des poupées
La fontaine Fischmarkt sur le marché aux poissons
La fontaine Saint Vincent
Le Bahkauv, une créature moitié taureau, moitié ours
Petite place dans la ville
Rue piétonnière
Maisons typiques : l’une en bois et l’autre sans bois
Musée Couven
Maquette en bronze de la cathédrale
 
Aix la Chapelle
Façade avant de l'hôtel de ville
Hôtel de ville
Théâtre
Elisenbrunnen : La fontaine d'Élise
La « Vitrine archéologique » située dans les jardins de la fontaine d'Elise
La fontaine du marché ornée d'une statue de Charlemagne
La fontaine du cycle de l'argent
La fontaine des poupées
La fontaine Fischmarkt sur le marché aux poissons
La fontaine Saint Vincent
Le Bahkauv, une créature moitié taureau, moitié ours
Petite place dans la ville
Rue piétonnière
Maisons typiques : l’une en bois et l’autre sans bois
Musée Couven
Maquette en bronze de la cathédrale
previous arrow
next arrow
Shadow
 
Cette ville thermale se situe à 5 km de la jonction des frontières de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Belgique. C’est la ville la plus à l’ouest de l’Allemagne. Au sud commence l’Eifel (région de collines en Allemagne occidentale, au sud de Cologne, et à l’est des cantons de l’est de la Belgique). Aix connut son apogée quand Charlemagne s’y installa définitivement, en 794. Il entreprit alors la construction d’un vaste palais sur un plan régulier imité de l’Antiquité romaine. ...son histoire
 

Rathaus : l’Hôtel de ville

Situé à proximité, l’hôtel de ville baroque, l’Aachener Rathaus, est décoré avec des fresques du XIXe siècle.
Construit au XIV° siècle sur les ruines du palais de Charlemagne, initialement de type gothique, cette bâtisse subit des transformations au XVIII° siècle pour en devenir un château baroque. La principale curiosité se trouve sur la façade nord, ornée de cinquante statues de souverains germaniques, dont 31 ont été couronnés à Aix-la-Chapelle.

Les fontaines

la fontaine du Marché
La plus grande fontaine de la ville, la fontaine du Marché, celle sur laquelle trône une statue de Charlemagne. 

Elisenbrunnen : (fontaine d’Élise)
Trevi Elisa en castillan est une ancienne station thermale colonnade néoclassique noté pour sa couleur claire, situé très près de la cathédrale. Depuis deux mille ans, la ville est une attraction pour ses sources chaudes, en particulier dans les XVIIIe et XIXe siècles, où la noblesse est venu ici pour prendre les eaux. Il construit en 1827, sur des plans Cremer et Schinkel, était un endroit pour boire de l »eau et de marcher, comme ils le faisaient il Haendel ou Casanova, entre autres illustres visiteurs.

La Puppenbrunnen (la fontaine des poupées)

Cette fontaine comporte des pantins articulés. Œuvre de Bonifatius Stirnberg, elle est une des préférée des Aixois car elle présente, avec ses personnages mobiles, la diversité de leurs vies.

Fontaine du « Cycle de l’argent » (créée en 1976 par Karl-Henning Seemann)
Cinq personnages sculptés dans le bronze qui se passent de l’argent de main à main. Ses personnages symbolisent la cupidité, l’avidité, le favoritisme et la mendicité.

Vinzenzbrunnen (fontaine de saint Vincent de Paul ) ou Marienbrunnen (fontaine de la Vierge Marie)
Elle porte les statues de la Vierge Marie et des Saints Vincent, Foillan et Georges.

La fontaine du Bahkauv (Bahkauv-Brunnen)

Une créature moitié taureau, moitié ours, attend déjà sa prochaine proie au Büchel.
Il occupe l’emplacement d’un ancien point d’eau, créé par l’évacuation des sources chaudes du marché. Pendant la journée, les servantes et les pauvres y lavaient leur linge. La nuit, la légende raconte cependant que lorsque les ivrognes rentrent chez eux, ils réveillent le Bahkauv endormi en criant trop fort. Avec un cliquetis de chaînes, il saute sur les épaules des hommes effrayés et leur arrache le dernier sou de leurs poches. C’est une bonne excuse à invoquer à l’épouse pour justifier l’argent perdu au retour à la maison.

La fontaine Fischmarkt (fontaine du marché aux poissons)
Le « Fischpüddelchen » est une statue fontaine érigée en 1911 sur le marché aux poissons. Il montre un garçon dégarni tenant un gros poisson vivant dans chaque main. Son expression se débat, comme s’il se concentrait pour ne pas perdre le poisson.

Les musées
Les musées comprennent le musée d’Histoire de la ville, le Centre Charlemagne. C’est le point de départ de la promenade Route Charlemagne qui mène aux principaux bâtiments du centre.

Le musée Couven, qui expose des intérieurs locaux des XVIIIe et XIXe siècles. Depuis 1958, l’édifice, aujourd’hui appelé « Maison Monheim » et situé dans le centre historique de la ville d’Aix-la-Chapelle, est un lieu d’exposition témoignant de façon particulièrement réaliste du style d’habitat grand bourgeois. Les salles constituent un ensemble cohérent des différents styles d’aménagement allant du rococo en passant par le classicisme Louis XVI et le style Empire napoléonien jusqu’au Biedermeier.

Aachen Théâtre
En 1822, il a posé la première pierre de ce bâtiment néo-classique avec un portique de colonnes classiques des cinq premières visites essentielles dans la ville. Ses architectes ont été les architectes Karl Friedrich Schinkel et Johann Peter Cremer. Il a ouvert en 1825, pour devenir le centre culturel par excellence de la ville que des événements et des activités ordonnancement est sans fin.